Malgré tous ses efforts, HSBC ne parvient pas à corriger son programme de conformité à la lutte contre le blanchiment d'argent

12 Avril, 2017

La principale banque du Royaume-Uni, HSBC, fait face à une autre difficulté liée à son programme de conformité à la lutte contre le blanchiment d'argent. Dans la dernière série des faux pas de HSBC en matière de lutte contre le blanchiment d'argent, la banque est accusée par les autorités de réglementation américaines de n'avoir pas pris de mesures relativement aux clients qui seraient liés au terrorisme. Dans un projet de rapport divulgué par un initié de la banque selon la HSBC, 13 clients de la HSBC sont désignés comme ayant des liens avec des djihadistes en Syrie – dont 12 sont liés à l'EI.

Il se peut que la HSBC ait été au courant des activités prétendument illégales des 13 individus; mais à ce stade, il n'a pas encore été établi si la banque a pris conscience du problème et si elle continue alors quand même à autoriser ces individus à utiliser ses services. Bien que certaines hypothèses indiquent que les organismes de renseignement puissent avoir demandé à la banque de maintenir les comptes afin de suivre et de surveiller leurs activités, avec plus de 17 millions de clients au Royaume-Uni seulement, certains dans le secteur se demandent si les systèmes de connaissance du client de la banque sont dépassés ou si l'éthique de l'entreprise est en cause. Quoi qu'il en soit, étant donné les récents antécédents de la banque, il est évident que le programme de conformité à la lutte contre le blanchiment d'argent de la banque rencontre des difficultés.

Au cours des dernières années, la HSBC a fait la une des journaux à plusieurs reprises en raison d'infractions à la lutte contre le blanchiment d'argent, notamment :

Étant donné l'importance de la HSBC, il est peu probable qu'elle ne fasse plus les manchettes en matière de conformité à la lutte contre le blanchiment d'argent. Il existe cependant des mesures réalisables qu'elle et d'autres institutions financières peuvent prendre pour rendre leurs programmes de conformité plus efficaces, comme la mise en œuvre de la solution CaseWare de conformité à la lutte contre le blanchiment d'argent. Pour en savoir plus sur la manière dont la plate-forme – dotée des fonctionnalités de connaissance des clients, de surveillance des opérations, de contrôle des sanctions et de déclarations réglementaires – peut aider votre organisation à éviter les erreurs de la HSBC, regardez l'enregistrement du récent webinaire (actuellement proposé en anglais seulement), Sanctions Risk – What’s the Problem? (risque lié aux sanctions : quel est le problème ?).

 

À propos d'Andrew Simpson :

Andrew Simpson a près de vingt ans d'expérience dans le domaine de l'audit des systèmes d'information et de la sécurité, en particulier dans les analyses de données, l'interrogation et les sciences judiciaires. Il intervient régulièrement dans diverses conférences sur l'audit et est reconnu comme un spécialiste de la surveillance continue des contrôles et de l'assurance des revenus.

Se connecter :  Andrew Simpson

« Retour au blog

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.