Les États-Unis imposent des sanctions à un groupe suspecté de blanchiment d'argent

15 Février, 2017

Les États-Unis prennent encore une fois des mesures pour prévenir et dissuader le blanchiment d'argent. Au début du mois, le département du Trésor américain a sanctionné le fils, le neveu et le frère d'Altaf Khanani, qui ont été accusés de diriger une organisation mondiale qui blanchit de l'argent pour des groupes du crime organisé, des trafiquants de drogue et des groupes terroristes. Appelé organisation de blanchiment d'argent Altaf Khanani, le groupe blanchit l'argent en le transférant par l'intermédiaire de banques, d'entreprises de transfert de fonds ou de vente de titres négociables et de placements immobiliers au nom de divers groupes et de diverses personnes sanctionnés. Les hommes accusés sont tous suspectés d'avoir participé aux activités de cette organisation, qui est établie au Pakistan et aux Émirats arabes unis.

Le Pakistanais Altaf Khanani est connu en matière de blanchiment d'argent : en 2015, les autorités américaines l'ont arrêté pour le blanchiment de milliards de dollars pour des groupes très en vue comme les talibans. Il fait actuellement l'objet de 14 accusations de blanchiment d'argent, et son procès devrait s'ouvrir dès le mois prochain. Le département du Trésor prétend que son fils, Obaid Khanani, a dirigé l'opération après l'arrestation de son père et qu'il était également à un moment donné le directeur principal d'une bourse placée sous sanctions.

Dans le cadre de son rôle dans les activités du groupe, le neveu de Khanani a investi dans l'immobilier au nom de l'organisation, tandis que le frère de Khanani était également largement impliqué dans le blanchiment des produits de la criminalité par l'intermédiaire d'entreprises de transfert de fonds ou de vente de titres négociables, selon le Trésor. Un quatrième homme est également accusé d'être le responsable des mouvements de fonds du groupe.

En plus de ces sanctions, le Trésor a mis sur liste noire un certain nombre d'entreprises au Pakistan et à Dubai, car elles appartiennent aux hommes accusés ou elles sont associées au blanchiment d'argent. La mise sur liste noire de ces personnes et entreprises les empêche d'accéder aux actifs qu'ils peuvent détenir aux États-Unis et interdit aux Américains de conclure des affaires avec eux.

Pour en savoir plus sur la manière dont la solution de conformité à la lutte contre le blanchiment d'argent CaseWare peut aider votre organisation à éviter de faire affaire avec des groupes ou des personnes sanctionnés, visitez notre site ou communiquez avec nous pour obtenir plus d'information.

 

 

À propos d'Andrew Simpson :

Andrew Simpson a près de vingt ans d'expérience dans le domaine de l'audit des systèmes d'information et de la sécurité, en particulier dans les analyses de données, l'interrogation et les sciences judiciaires. Il intervient régulièrement dans diverses conférences sur l'audit et est reconnu comme un spécialiste de la surveillance continue des contrôles et de l'assurance des revenus.

Se connecter :  Andrew Simpson

« Retour au blog

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.