Le rôle de l'analyse de données dans la prévention de la fraude

5 Avril, 2017

Le mois de mars a été marqué par le mois de la prévention de la fraude au Canada, une campagne de sensibilisation et de formation annuelle qui encourage les Canadiens à reconnaître, à rejeter et à signaler la fraude. Cette campagne est importante, en particulier si l'on sait que la plupart des cas de fraude ne sont pas signalés malgré l'estimation des examinateurs de fraude certifiés (CFE) selon laquelle 5 % du chiffre d'affaires annuel d'une organisation sont perdus en raison de la fraude. Bien qu'il s'agisse d'un problème courant, de nombreuses entreprises victimes de fraude ont choisi de ne pas la signaler par crainte de ternir leur réputation. On est souvent peu incité à la dénoncer, les risques dépassant souvent les avantages.

Bien que certaines organisations soient peu enclines à signaler la fraude, il est quand même nécessaire d'essayer de la prévenir et de la détecter. Une certaine confusion règne cependant sur l'identité de la personne responsable de cette tâche, de nombreuses personnes qui ne sont pas des auditeurs estimant à tort qu'il incombe aux auditeurs, internes ou externes, de découvrir la fraude. Les auditeurs externes estiment que leur rôle consiste à dire si les états financiers représentent fidèlement les opérations de l'entreprise. Les auditeurs internes soutiennent également que leur but n'est pas de détecter la fraude – leur objectif est de tester l'efficacité des contrôles internes. En réalité, un audit permet plus souvent de révéler des erreurs plutôt qu'une fraude.

Bien que la découverte de la fraude ne soit pas la principale responsabilité d'un auditeur, il existe certainement une variété d'outils, de tests et de processus qu'ils peuvent utiliser pour la détecter. L'analyse de données, par exemple, améliore les chances de découvrir la fraude. Pour commencer simplement, il suffit de faire correspondre les données du fichier maître du fournisseur avec celles du fichier maître des employés pour déterminer si l'adresse du domicile d'un employé est identique à celle d'un fournisseur. La séparation des tâches est également une technique courante des contrôles internes. En matière de séparation des tâches, IDEA permet de voir qui a approuvé les factures : ont-elles été approuvées par les personnes censées le faire ou par quelqu'un d'autre? Il est également possible de faire correspondre les enregistrements des stocks avec les paiements pour s'assurer que des marchandises ont été reçues en contrepartie des paiements versés, et que les fausses factures ne sont pas honorées.  

Dans ces situations, les visualisations de données que propose IDEA sont vraiment intéressantes, parce qu'elles permettent de voir, par exemple, qu'un million d'écritures ont été faites dans le journal ce mois-ci. L'un des employés n'en a traité que deux, mais qui représentent 30 % du montant total. Cet employé pourrait être responsable de la signature de la paie de manière tout à fait acceptable, mais parce qu'il n'est pas la personne censée le faire, une enquête approfondie doit être menée pour exclure une fraude.

Les entreprises qui se protègent de manière anticipée contre la fraude peuvent mettre en place une solution de surveillance continue des contrôles afin d'obtenir la garantie que le système de contrôles internes fonctionne convenablement. L'analyse de données peut alors servir pour avoir l'assurance après coup que les politiques et procédures sont respectées.

En dehors des solutions logicielles et de l'exécution d'audits, il est possible de fortement dissuader la fraude en dictant le ton au sommet. Si la direction d'une entreprise fait preuve d'une éthique irréprochable, le reste de l'organisation suivra ses pas. L'inverse est toutefois presque toujours vrai également : si la direction prend des raccourcis et profite de la faiblesse des contrôles, elle donne en fait carte blanche aux autres employés pour faire la même chose. C'est la clé depuis toujours en matière de prévention de la fraude. Une fois que le ton est donné, l'organisation peut alors se doter d'un système de contrôles internes réellement efficace.

Pour en savoir plus sur la manière dont l'analyse de données permet de révéler la fraude, télécharger le livre blanc gratuit, ‘Global Benchmark: Role of Data Analytics for Internal Fraud Detection (analyse comparative mondiale : le rôle de l'analyse de données dans la détection de la fraude interne, proposée uniquement en anglais pour le moment).

 

À propos de Bob Cuthbertson :

Bob Cuthbertson possède une vaste expérience en comptabilité, en audit et en technologie dont il tire profit à son poste de directeur de l'exploitation de CaseWare Analytics. Avant de commencer dans la Division des analyses de CaseWare en 2000, qui s'appelait alors CaseWare IDEA Inc., M. Cuthbertson était vice-président des Services professionnels de l'Institut Canadien des Comptables Agréés (ICCA). M. Cuthbertson est également un CPA (Ontario) spécialisé en technologie de l'information (CA●TI) de l'American Institute of Chartered Public Accountants et il détient un baccalauréat en commerce de la School of Business de l'Université Queen’s.

Se connecter :  Bob Cuthbertson

« Retour au blog

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.